En passant

Anton Corbijn : le noir et blanc au paroxysme

Il y a un peu de Richard Avedon dans cet Anton Corbijn. Cette quête de la vérité et cette exigence de hisser la photographie au rang d’art majeur le rapproche du maître du genre.

On associe son nom aux photos de musiciens ou de groupes de rock, à Dépêche Mode, U2 ou plus récemment à Tom Waits.

Mais il serait réducteur de le limiter au statut de photographe de mode. Nous avons à faire à un portraitiste aux talents multiples : photographe, réalisateur, …

Ses clichés fortement contrastés sont facilement reconnaissables, frisant parfois avec l’abstrait.

Ce qui nous interpelle c’est sa capacité à révéler du fantastique, du mystère, dans chacun de ses clichés au noir et blanc granuleux.

Lire fadedandblurred.com

slitsantoncorbijn1  up-anton_corbijnLG anton-corbijn-12 d4cf1dc9-d0ce-4e56-b417-f5005a3f57b3-Anton_Corbijn_1_460 0b4f6e17-1e72-4377-aa1a-e4d0ede13baa-Anton_Corbijn_3_460 anton-corbijn-tom-waits-photography-book-cover-waist-corbjin-book

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s