Mike Brodie – « The polaroid kid » sur la route de Kerouac.

Mike Brodie ère sur les routes des Etats Unis et nous convie à l’accompagner dans son voyage initiatique.

1_brodie

Sans formatage, libre dans son propos et sa forme il nous faire partager un parcours de clandestin . De trains en trains il sillonne le pays et rencontre les marginaux.

Fils de Kerouac et de Jack London, il met sa jeunesse au service d’une écriture photographique très stylisée et nous propose un vrai sujet en s’intéressant à une population qui a fait le choix assumé d’une vie alternative , à la frange de la société.

Autodidacte, il a commencé avec un polaroïd SX-70 à 18 ans, il est pourtant exposé à Paris photo. On pense à Dorothea Lange, mais aussi à Paul Fusco pour le style intemporel. Il s’inscrit dans le grand courant de la photo humaniste.

Un vrai talent, un photographe à suivre.

A lire : A period of juvenile prosperity.

005_MikeBrodie_Web mike-brodie-2 MikeBrodie-05 MikeBrodie-14 polaroid-kid-3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s