Vivian Maier : révélation …. des années 50, catégorie streetphotography

Il y a du Bruce Gilden dans cette Vivian Maier

Il y a du Bruce Gilden et du Robert Frank dans ces photos des années 50. On ne peut s’empêcher de penser au livre « Les Américains« . Plus proche de nous Bruce Gilden  pour cette tendresse pour les classes moyennes, cette âpreté envers les classes les plus favorisées.

Internet bruisse de ce nom : « Vivian Maier ». Le Landerneau de la photographie s’amourache de cette nouvelle coqueluche, une illustre inconnue, une vieille inconnue qui nous plonge dans l’amérique des années 50/60. Pourquoi un tel engouement ?

C’est une belle histoire, une française, émancipée qui porte un regard sur une Amérique que l’on a peu montrée. Mais avant tout c’est la découverte d’une photographe , d’un sens de la composition, d’une fraicheur.

Télérama lui a consacré un bel article, à juste titre. Un nom à mettre au côté des « grands » de la photographie humaniste.

Pour plus d’information : le site officiel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s