Le Guardian utilise les données Wikileaks et demontre l’intérêt du Data Journalisme

Le Guardian innove en matière de journalisme de don­nées en tirant du sens de sources ouvertes et non formatées. En s’attaquant aux données de Wikileaks concernant l’Afganistan le Guardian prouve qu’il est possible d’aborder des sources sous un autre angle. Ces données sont com posées de 92.000 entrées que le Guardian a structuré et exploitées.

Les journalistes du Guardian ont constitués une simple base de données destinée à per mettre des recherches par mot-clé, et à l’aide de cet outil, ils ont illustré trois éléments.

  • L’usage des engins explo sifs arti sa naux dans le conflit
  • Les morts et les bles sés lors de ce type d’attaques au fil du temps
  • L’emplacement de ce type d’attaques par région

Plus d’info sur readwriteweb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s