Magnum photos cède une partie de son patrimoine au milliardaire américain Michael Dell

MAGNUM’S last ?

Des visiteurs à l'exposition de photos datant de 1956 des premiers photographes de l'agence Magnum, le 7 avril 2008 à Vienne. AFP

Magnum Photo , l’agence du photojournalisme, l’agence fondée par Henri-Cartier Bresson et Robert Capa, a vendu près de 200.000 tirages de presse originaux d’investissement MSD Capital, qui appartient au milliardaire américain Michael Dell, fondateur et PDG de l’entreprise informatique du même nom, pour un montant de plusieurs millions de dollars. Le bureau de New York à l’origine de la vente de ces tirages issus de son fonds d’archives déclare que cette vente permettra à l’agence rester concurrentielle à l’ère du numérique. ???????????

MSD Capital a annoncé que les 185 000 épreuves seraient prêtées pour cinq ans au centre Harry Ransom, une bibliothèque et un musée qu’abrite l’université du Texas, à Austin. La collection sera ensuite gérée par le fonds d’investissement du milliardaire Texan.

Les photos courent des années 1930 – avant la création de l’agence, avec par exemple les images de la guerre d’Espagne prises par Capa – à 2003. Les grands événements du monde (les attentats du 11-Septembre y sont), les bouleversements des sociétés, des portraits de personnalités figurent dans ces archives universelles, parfois avec des images devenues illustres.

Rester concurrentiel face au numérique

Magnum est l’une des première agences à avoir lancé la numérisation de ses fonds d’archives il y a plus de 10 ans, à avoir investie de nouveaux modes narratifs multimédia à travers ses Magnum in Motion, à avoir initiée la distribution numérique. Le passage au numérique n’est pas la vraie question. La seule question est celle de la disparition des commandes, à l’absence de financement qui ne permet plus aux photographes d’inscrire la vérité du monde sur « pellicule ».

Un patrimoine inestimable

Les tirages photo sont devenus au fil des années des objects de collection très prisés, un patrimoine culturel et artistique incontournable. L’agence conserve le copyright et le droit moral sur les images. La vente est une opportunité financière pour l’agence en grande difficulté financière qui a dû réduire fortement ses effectifs ces deux dernières années. Mais audelà de ce « coup » l’on peut se poser la question de sa politique patrimoniale.

L’agence en proie à des dissensions internes ne semple pas avoir réussie à fédérer ses photographes au sein de son projet de fondation initiée à Paris, avec l’objectif de protéger le patrimoine inestimable de photographes prestigieux comme Capa, Henri-Cartier Bresson, Raymon Depardon, Josef Koudelka… Ce projet qui avait envisagé de s’implanter à Arles représentait une véritable opportunité de conserver l’âme de l’agence et d’éviter que son patrimoine ne soit dispersé aux 4 coins du monde. Le ICP de New York conserve déjà le fonds des frères Capa et la fameuse « valise mexicaine » retrouvée il y a deux ans, la fondation HCB à Paris assure la conservation du fonds Henri-Cartier Bresson. La vente de ces cartolines à un investiseur privé est un accroc de plus au prestige de l’agence, à la pérénnité de son histoire. L’agence doit vivre, ou plutôt survivre au moment ou d’autres agences comme Gamma (Eyedea) mettent la clé sous la porte.

Un fonds cédé à l’un des acteurs du numérique ayant contribué au déclin du photojournalisme

Mais à quel prix. Pas au prix de son âme, du collectif. Que Dell soit le donateur d’une fondation gérée par l’agence, qui garantisse l’unicité du fonds et son ouverture au plublic est une chose, que ces tirages soient la propriété de l’un des acteurs ayant participé à la chute du photojournalisme en est une autre … Il y a là un paradoxe sur lequel il faut méditer dès maintenant.

Je pense que cette vente est un dégât collatéral dû à l’absence de projet patrimonial, à la perte du sens du collectif par l’agence. C’est le moment pour Magnum de se poser la question de son histoire.  En pensant individuellement à leur « grandeur » les photographes d’aujourd’hui se retrouveront demain sans agence, sans passé, sans avenir. L’avenir de l’agence est certainement dans son passé. C’est içi qu’il faut « creuser », dans le pays qui a vu naître la photographie.

Les millions de dollars de cette juteuse affaire pouraîent permettre de s’intéresser aux armoires de diapositives, aux précieux négatifs qui sont encore en possession de l’agence…

A Marie-Pierre

A voir sur Arte

3 réflexions sur “Magnum photos cède une partie de son patrimoine au milliardaire américain Michael Dell

  1. Merci pour cet article.
    Je pense qu’il est temps de repenser les modes de financement de commandes photographiques.
    Les passionnés de photo doivent pouvoir agir et ne pas rester impuissant devant la déliquescence de ces agences.
    A mon humble niveau je développe un projet de site de financement de participatif qui pourrait être une solution.
    Je vous invite à le suivre sur monartiste.wordpress.com

  2. franck debaecker dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Je me demande juste et c’est peut être naïf, en quoi Dell a participé à la chute du photojournalisme. Très intéressé par le photojournalisme, je connais plusieurs raisons qui ont provoqué le déclin « d’une certaine forme » de photojournalisme et qui fragilise son modèle économique et surtout la survie de ses acteurs. Une petite précision serait intéressante pour approfondir la réflexion.
    Néanmoins, je vous rejoints sur l’idée principale de ce post. La plus préoccupante étant pour moi le désintérêt plus ou moins grand des acteurs publics de préserver un patrimoine inestimable (Gamma, Magnum…) dans un fond français voire européen digne de ce nom. Les investisseurs privés de type Dell via le biais de fondation ont eu pris la mesure de la valeur de ces fonds. Mais peut être suis-je mal informé.
    Merci. Franck.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s