Internet: la culture du « tout gratuit » pourrait tuer Google

« Je demanderai d’abord à Google avant de poser des questions stupides »

La culture Google a petit à petit envahie notre quotidien. En devenant un référent économique et culturel Google a inscrit la gratuité au coeur de nos pratiques digitales.

Google nous sert d’encyclopédie, de dictionnaire, de banque d’images, de bibliothèque, de cartographe, de télévision, de professeur, déversant un savoir sans bornes sur notre vie de tous les jours.

Google nous oriente, nous façonne dans notre accès au savoir. Quid des droits d’auteurs, quid de la pertinence des sources, quid de l’indépendance des média, quid de la diversité des contenus.

Un algorithme gloubi-boulga

Le classement des résultats de Google n’est il pas un algorithme combinant popularité, optimisation technique des contenus et publicité. Un « gloubi-boulga » dans lequel se noient le journalisme, la science et le savoir. Le gratuit, le tout venant, le néophyte, l’amateur sur le même plan que l’expert, le spécialiste, le journaliste. Le débat n’est pas nouveau. La résultante pourrait l’être.

Dans un monde du tout Internet les sources indépendantes et crédibles se tarissent. « Indépendantes » et non « payantes ». La nuance est importante. Le gratuit n’est pas forcément synonyme de « non qualité », de « non enquête ». Mais la qualité, l’enquête, demandent du temps, des moyens qui dans la plupart des cas ne sont compatibles qu’avec une juste rétribution. L’indépendance a un prix. L’information a un prix. La confiance a un prix.

L’indépendance a un prix

Google, même s’il sen défend, va tuer la poule aux oeufs d’or. Google a colonisé le monde du contenu, l’a parasité au sens premier du terme, pour grossir et se développer. La gratuité promu par Google, ne sert que Google. Faute de carburant Google va ralentir et devoir diversifier son activité. Sortir de son « coeur de métier » est le vrai risque de Google.

Les médias dans leur chute pourraient entraîner le géant aux pieds d’argiles. Quel est l’intérêt d’un moteur de recherche sans contenus. Rechercher dans des blogs, des réseaux sociaux et une base mondiale de publicité a t’il un intérêt ?

Google : média global unifié intégrant contenus et publicité ?

La solution pour Google ne sera t’elle pas de developper ses propres contenus, de racheter des journaux , de dévenir un éditeur. La boucle est bouclée. Google devra s’auto alimenter, se perfuser pour survivre. Google maîtrisera peut être l’ensemble du web, qui ne sera plus du web mais un réseau Google, un média global Google.

Dans ce scénario nous vivrons dans un monde totalitaire à la George Orwell dans lequel la propagande et la diffusion de messages publicitaires domineront notre vie quotidienne.

A moins que les états et les citoyens fassent en sorte de promouvoir un réseau alternatif, un modèle qui préservera une pluralité, ou un contrôle étatique, au choix.La chine a peut être déjà choisie…

Est-ce acceptable ?

Dans un second scénario les conflits d’intérêts éditoriaux et publicitaires de Google l’amèneront à faire un choix : être un éditeur et définir un cadre économique qui lui permette de vivre de son activité et par suite qui permettra à d’autres d’en vivre, soit poursuivre son activité de régie et permettre l’émergence d’un modèle économique assurant le développement des contenus média.

A moins que Google ne disparaisse.

Dans tous les cas de figure, comme le présage Rupert Murdoch: “Internet Will Soon Be Over”, l’internet que nous connaissons aujourd’hui a atteint ses limites.
La culture du gratuit est un moyen à court terme d’assoir une hégémonie économique, pas une fin. C’est une fuite en avant qui nous conduit au bord du gouffre.

Une question stupide.

J’ai posé la question au moteur de recherche, j’attend toujours la réponse : « erreur 404 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s