Internet et démocratie locale

Le Personal Democracy Forum Europe est le lieu de rencontre des politiques et des techniciens pour imaginer le futur : pour ouvrir la politique et la gouvernance plus transparente. Directement inspiré par la campagne Obama, il met en lumière des initiaves citoyennes comme celle de Tom Steinberg, le directeur de MySociety, une association britannique qui développe des sites web pour améliorer la vie démocratique. Un exemple de ces sites est FixMyStreet (“répare ma rue”), un site web permettant aux citoyens de faire part, très simplement, des problèmes locaux, dans leur rue, dans leur quartier. Des problèmes qu’ils voudraient bien voir résoudre par leurs élus (véhicules abandonnés, nettoyage, lampadaires défectueux, graffitis…). Les sites de MySociety se chargent de relayer les doléances des particuliers aux administrations concernées, persuadés que le lobbying et l’activisme digitaux sont les armes des citoyens internautes d’aujourd’hui.

Meetup permet à des communautés locales de se rencontrer et de s’organiser. Ces outils favorisent l’auto-organisation et le dialogue entre les citoyens, privilégiant le lien social et les interactions au dialogue pyramidal citoyens <–> autorités.

En France le Réseau des Territoires innovants est une association qui a pour objectif de favoriser la diffusion des usages des nouvelles technologies dans les collectivités locales. Le programme 2009, à partir du 7 décembre, aborde les sujets suivants (entre autres) : Cyber élus et réseaux sociaux, Les villes mobiles, villes 2.0, Usage citoyen & durable des TIC,..

Les villes Internet est une association  qui récompense les collectivités qui s’attachent à développer des services en ligne et démocratiser Internet auprès de leurs administrés. En 2008, les thèmes à l’honneur étaient: la ruralité, la démocratie locale, le logiciel libre, le développement durable et Internet dans les quartiers populaires.

Orange de son côté va ouvrir le 8 décembre Paroles d’élus.com, un site dédié aux collectivités locales et à 95 projets s’appuyant sur les TIC, menés en Europe dans tous les domaines de l’action publique : développement économique, gestion interne de la collectivité, santé et social, services rendus au public, tourisme, culture et éducation.

Autant d’initiatives qui dénotent l’intérêt des citoyens et des élus pour le développement de la démocratie numérique. Même si l’on doit noter que cette question a été accaparée en France, en grande partie, par les institutions et les politiques, au détriment parfois des projets citoyens. Les pays anglo-saxons sont peut être encore en avance, avec de véritables projets indépendants de toute main-mise politique,et résolument tournés vers la vie locale et hyperlocale. La démocratie commence parfois dans votre rue comme le prône Tom Steinberg.

Internet actu : Europe et Internet

Internet actu : Europe, démocratie et transparence

Le Monde : Réinventer la démocratie à l’heure des réseaux et de la transparence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s